Vitælia, succès pour 2015, 3èmes rencontres en 2016

IMG_6856
oct 02 2015

Vitælia, succès pour 2015, 3èmes rencontres en 2016

Fort de son succès de ses deux premières éditions, le salon Vitælia de la « qualité de vie au travail » voit sa troisième édition confirmée pour juin 2016. Interview de sa fondatrice et dirigeante, Caroline Larbaudie-Gorroz.

Quel bilan peut-on faire de la deuxième année de Vitælia ?

L’objectif poursuivi à travers Vitælia est de donner toute sa place à un sujet actuellement au centre des préoccupations de tous. En effet, les conditions de vie au travail n’ont jamais occupé autant l’attention de tous les acteurs concernés et il me semblait utile de créer un lieu d’échanges spécialisé. Après le lancement de juin 2014, la deuxième édition de cette année est venue confirmer mon choix d’un salon spécialisé, très qualitatif et animé par des spécialistes du sujet.

Nous avons pu, au cours de deux jours intenses, balayer la thématique à 360° et faire un focus sur l’une des préoccupations actuelles : le burn-out. Les DRH, chefs d’entreprise, professionnels de la santé, managers ou membres de CHSCT, les 1.850 visiteurs venus à Vitælia ont bénéficié des offres variées de 73 exposants, de 45 conférences et 45 ateliers.

Comment expliquez-vous que tant de personnes soient touchées par le mal être au travail ?

Le phénomène préexistant depuis les années 90 s’est amplifié avec la crise. On parle actuellement de 3 millions de personnes touchées par le burn-out. On peut expliquer ce développement par la peur de quitter son job même quand celui-ci ne convient pas à la personne, par des relations de défiance vis-à-vis de comportements d’entreprise, par des postes surbookés, des relations humaines parfois inexistantes au travail, une hiérarchie qui n’ose plus communiquer et un manque de respect entre les personnes partageant un même environnement professionnel. Par ailleurs, le soutien de l’environnement familial est parfois inexistant. Partout, dans les grandes et petites entreprises, à Paris et en régions, quel que soit le secteur d’activité, des gens souffrent au travail.

Le Docteur Florence Bénichou a créé le cabinet Better Human. Ses consultants auditent les entreprises pour mieux comprendre et appréhender le problème de l’absentéisme dans les entreprises. Il en ressort que les facteurs qui déclenchent le burn-out sont multiples. Actuellement, des pays comme le Canada et la Belgique ont pris de l’avance dans la prise en compte de ce problème.

En France, il est utile de reconnaître que certains DRH et beaucoup de managers n’ont pas reçu de formation pour repérer la souffrance au travail et ne savent pas comment agir quand un tel cas survient. Il existe des instituts de formation qui accompagnent les entreprises. Au salon Vitælia, nous avons constaté que des hommes et femmes connaissant de telles situations dans des entreprises souhaitent trouver des clés pour agir. Vitælia est fait pour cela : créer des rencontres et présenter des solutions. Les visiteurs ont pu participer à des ateliers très créatifs et des solutions innovantes comme celle de Serge Trigano qui a lancé Mama Shelter, un concept d’hôtellerie bienveillante pour les collaborateurs.

Comment convaincre de nouveaux exposants et visiteurs de participer au salon en 2016 ?

J’ai reçu de nombreux témoignages positifs sur Vitælia. Les exposants et les conférenciers sont prêts à revenir, gage qu’ils ont lié des relations qui leur semblent intéressantes.

 

 

Ils témoignent de leur venue à Vitælia.

Odile Roche, Société Capital -Energie

« J’ai animé une conférence sur le thème : Comment équilibrer nos vies de manager pour tenir le cap. Ce sujet a rassemblé un grand nombre de visiteurs avec des  témoignages de satisfaction très touchants. Après un parcours de 25 ans en tant que manager au sein de grands groupes, ma passion depuis 7 ans est de permettre aux équipes de révéler leur excellence naturelle® au service de l’efficience collaborative. Au sein de ma structure Capital-Energie, je propose une approche  innovante et des outils pragmatiques pour permettre à chacun de s’épanouir et de coopérer à la croissance par une haute efficience participative des équipes. J’anime des ateliers interactifs de développement personnel pour gagner en énergie et en confiance en soi. Ma recherche, basée sur des sources pluridisciplinaires dont la physique quantique appliquée au management, est de proposer une approche humaniste pour des modèles managériaux inspirants et performants. Il est aujourd’hui urgent d’apprendre à équilibrer nos vies riches et complexes pour garder la vision et tenir le cap ».

 

Pascale Vénara, Coach, superviseur, psychologue du travail et gestalt-thérapeute

« J’ai organisé une conférence sur Vitaelia dont le titre était : ‘Burn-Out : prévention et accompagnement. Symptômes, stades de prévention, accompagnement individuel et d’équipe’. Cela a été l’une des conférences qui a reçu le plus de visiteurs. Mon public était composé de particuliers mais surtout de managers, de membres de CHSCT et de médecins du travail, et aussi des psychologues, thérapeutes et coachs . Je travaille sur ce sujet depuis plus de 10 ans. L’objectif de la conférence était de donner des clés concrètes à l’environnement professionnel qui peut déceler un état de burn-out et accompagner les personnes.

Au-delà de ma conférence, le salon Vitaelia offre une grande richesse d’intervenants et d’ateliers. J’ai obtenu des retours très positifs suite à mon intervention, tant sur le fond que sur la forme et j’ai pu échanger avec des coachs qui sont intéressés par la formation que je dispense avec le Dr Delbrouck ou par de la supervision. En plus d’être utile en tant que ressource pour les participants les conférences sont intéressantes concrètement pour les intervenants, car notre travail est ainsi mis en lumière et nous obtenons de bons retours qui se concrétisent en cours d’année. De plus, nous sommes accueillis dans de bonnes conditions et je pense que le potentiel est important. Je souhaite donc à nouveau participer à Vitaelia l’an prochain.

Vitaelia permet d’élever le débat sur la relation  au travail. Selon moi, il s’agit d’accompagner des changements qui sont indispensables dans les organisations, de bien prendre en compte l’être humain dans un contexte de performance qui elle-même est nécessaire à la vie  de l’entreprise. »

 

Pierre Moorkens, direction de l’Institut de Neurocognitivisme et co-gérant de l’IME

Je suis intervenu à 2 titres sur le salon Vitaelia : d’une part en donnant 2 conférences sur le thème « Gérer la complexité, un défi dont le cerveau a le secret » et d’autre part depuis sa première édition avec un stand pour faire connaître les formations et ateliers que notre Institut donne. Nos formations attirent un public de plus en plus large qui s’intéresse à « mieux être, mieux vivre, mieux travailler » et grâce à nos 27 ans de recherches transdisciplinaires sur les comportements humains nous pouvons affirmer le côté très innovants de nos formations et de nos outils au service de l’épanouissement de l’humain. Nous constatons un véritable intérêt des entreprises à trouver des nouvelles pistes dans la gestion des relations humaines. Vitaelia répond à cette nouvelle tendance et attire ce public qui est au cœur de nos préoccupations. A l’issue de mes conférences, plusieurs personnes ont témoignées du grand intérêt de celles-ci et se sont inscrites à nos programmes de formation.

 

Contact et informations

Caroline Labaurdie-Gorroz

Tél. : 06 11 17 74 69

e-mail : clg@vitaelia.fr

Leave a Reply

Your email address will not be published.